La Toux PDF Imprimer Envoyer
LES MALADIES

 

I. Définition
II. Cause et Mécanisme d’action
III. Types de Toux et Principales complication
IV. PEC : Prise en charge et Traitement

I.Définition

La toux est une expiration brusque et bruyante, réflexe ou volontaire, assurant l'expulsion de l'air contenu dans les poumons, il s'agit d'un  phénomène naturel permettant d'expulser des sécrétions bronchiques anormales ou des corps étrangers irritant ou obstruant les voies respiratoires.

II.Cause et Mécanisme d’action

La toux est en quelque sorte un mal nécessaire permettant l'expulsion de substances indésirables (poussière, corps étrangers) ou est l'expression d'une maladie grave, toutefois la toux n'est pas une maladie mais est le symptôme d'autres maladies ou infections.

La toux révèle souvent une infection des voies respiratoires (rhinopharyngiterhinopharyngite
Inflammation aiguë ou chronique de la muqueuse du nez et du pharynx situé en arrière du nez., laryngitelaryngite
Inflammation du larynx, organe contenant les cordes vocales et situé dans la gorge en arrière de la langue., bronchiolite, bronchitebronchite
Inflammation des bronches., coqueluche...).
Elle peut aussi être provoquée par :

  • des régurgitations (reflux gastro-œsophagienreflux gastro-œsophagien
    Reflux de liquide gastrique de l'estomac vers l'oesophage.) ;
  • froid,
  • fumée,
  • virus, bactérie,
  • asthme,
  • allergie,
  • reflux gastro-oesophagien...
  • des médicaments (notamment inhibiteurs de l'enzyme de conversioninhibiteurs de l'enzyme de conversion
    Médicaments utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle et de certaines maladies cardiaques.) ;
  • une inflammation des bronches (asthmeasthme
    Maladie chronique qui correspond a une inflammation des bronches., allergieallergie
    Réaction anormale de l'organisme à une substance étrangère lorsqu'il a déjà été en contact avec cette même substance.) ;
  • des facteurs environnementaux (tabac, pollution) ;
  • des pathologies plus rares.

Mécanisme de la toux
En cas d'attaque extérieure (microbe, maladie,...) les voies respiratoires supérieures comme la gorge ou la trachée qui sont munies de récepteurs sont stimulées et vont envoyer un message au cerveau (au niveau du centre de la toux). Ensuite le cerveau réagit tout de suite en provocant une contraction musculaire, c'est la toux.

III.Types de Toux et complication

On distingue principalement 4 sortes de toux :

  • Toux sèche : (irritative ou encore toux non productive)

Il s'agit d'une toux comme son nom l'indique sèche qui ne provoque jamais d'expectoration. Elle traduit une irritation des voies respiratoires. Cette forme de toux "non productive" est une manifestation  pénible (quintes), souvent fatigante et qui survient fréquemment la nuit. Elle peut entraîner des complications telles qu'insomnie, vomissements ou incontinence. La toux sèche est inutile et gênante. Le tabagisme constitue une cause majeure de la toux chez l'adulte ou chez l'enfant (tabagisme passif). Les origines sont souvent virales et peuvent être accompagnées par un rhume, une otite. Si chez l’enfant la toux sèche s'accompagne de fièvre, elle traduit le plus souvent une maladie infectieuse bactérienne ou virale (rhinopharyngite, bronchite...). Une toux aiguë et violente doit faire penser à la présence d'un corps étranger.

  • Toux Grasse (ou toux productive):

La toux grasse est une toux permettant la remontée de sécrétions qui résulte de l'encombrement des voies respiratoires : cette forme de toux est dite "productive ". Elle doit être respectée car elle permet l'évacuation des sécrétions anormales. Il est indispensable de consulter lorsque les expectorations sont :

  1. Purulentes depuis plus de 2 jours : L’infection bactérienne est à craindre.
  2. Mousseuse : signe d’œdème pulmonaire
  3. Sanglante : Pneumonie à pneumocoque, tuberculose ou signes de cancer pulmonaire.
  4. accompagnée de Vomissement : Coqueluche à craindre
  • Toux aiguë :

C’est une toux sèche, irritante, et sporadique ; elle  évoque une banale bronchite aiguë, laquelle évolue bientôt vers une toux grasse, avec expectoration et pas ou peu de fièvre. Elle dure moins de Trois semaines. Elle peut être d’origine infectieuse, touchant différents sites de l’appareil respiratoire (pharyngite, bronchite aigue, pneumonie…).
On trouve aussi des causes non infectieuses : présence de corps étrangers sur la muqueuse respiratoire, ou l’inhalation de produits irritants.

  • Toux chronique :

C’est celle qui persiste pendant plus de 2 mois ; elle est toujours le symptôme d'une maladie sous-jacente tels : la BPCO (= toux du fumeur), problèmes ORL (oreilles, nez, larynx), bronches : asthme, bronchite chronique, tabac, cancer, appareil digestif : reflux gastro-œsophagien, cœur : insuffisance cardiaque gauche. Ses symptômes sont : toux fréquente, même sans refroidissement, - toux matinale avec expectorations,  dyspnée à l'effort, respiration sifflante. Consultez votre médecin si vous ne savez pas ce qui cause votre toux, si elle s'aggrave au lieu de s'atténuer et si elle dure plus de 3 semaines.

Les complications possibles d’une toux sont de différents ordres, c'est pourquoi dès qu'une toux devient suspecte pour l’une des raisons ci-dessous, il faut se rendre rapidement chez son médecin :

  • La toux est accompagnée de gêne respiratoire (difficulté à respirer, douleur à la respiration), par exemple en cas de coqueluche ou d'asthme
  • La toux devient fréquente (jour et nuit) ou chronique (sur plusieurs mois)
  • Lors de perte de poids
  • Lors de maux de tête violents
  • Lors de fièvre élevée (supérieur à 38°C)
  • Si le mucus (ou crachat) présente une couleur inhabituelle (brun, rose,...) et surtout si vous constatez du sang dans ce mucus
  • Si l'état de la toux ne s'améliore pas après quelques jours d'automédication (sirop contre la toux, plantes médicinales,...)

NB : Attention liste non exhaustive, pour tout symptôme suspect prière de vous rendre chez votre médecin

IV.PEC : Prise en charge et Traitement

L'automédication est une attitude fréquente: plus de 50 % des sirops contre la toux sont achetés sans ordonnance. Pourtant, les deux types de toux doivent bien être distingués car ils requièrent un traitement différent. Votre pharmacien saura vous conseiller un traitement adapté en fonction du caractère de la toux (aigué ou chronique, sèche ou grasse), des circonstances d'apparition, des horaires de survenue, ou vous orienter vers un médecin. En présence d'une toux grasse productive, la prise d'un antitussif, c'est- à-dire d'un médicament qui bloque la toux, est tout à fait contre-indiquée. Il faut au contraire faciliter l'expulsion des sécrétions bronchiques par la prise de médicaments capables de les modifier pour favoriser leur écoulement. Ces médicaments modifient la composition du mucus, le rendent plus fluide et facilitent ainsi son expectoration. La toux sèche peut être éliminée par un traitement " antitussif " dont l'action interrompt le réflexe de la toux. Il s'agit donc d'un traitement " symptomatique" qui agit sur le phénomène de la toux mais aucunement sur son origine. Ce traitement doit être de courte durée, au maximum une semaine, et adapté à votre situation. Si la toux persiste au-delà de 5 jours de traitement, il faut alors consulter votre médecin afin d'en rechercher l'origine et soigner la pathologie qui la provoque.  Les antitussifs se présentent généralement sous forme de sirop et parfois sous forme de comprimés ou pâte à mâcher. Par ailleurs, il faut savoir que les antitussifs peuvent être dangereux en interaction avec d'autres médicaments. Pour cette raison, l'automédication est fortement déconseillée chez un patient traité pour une autre pathologie.

Pour ce qui est du traitement de la toux productive utiliser les médicaments favorisant la toux et permettant l’expectoration des mucosités présentes dans vos poumons. Par contre, les antitussifs sont contre-indiqués dans ce type de toux. Alors il faut vous Hydratez suffisamment en buvez au moins 1,5L d’eau par jour ; Utilisez des médicaments qui vont faciliter l’élimination des mucosités, plusieurs sortes, sous forme de sirops, de sachets, de comprimés. Le traitement dure en moyenne 4 à 5 jours. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin. En cas de toux, respectez ces mesures d'hygiène:

  • Eliminez, dans la mesure du possible, les irritants et, en premier lieu, la fumée de cigarette.
  • Aérez les pièces.
  • Réglez convenablement la température ambiante.
  • Assurez une bonne humidification de l'atmosphère.
  • Buvez régulièrement de l'eau

Référence Toux :

 

Nos Pharmaciens

Dr. Eric SUNJIO
Diplomé de l'Université de Bordeaux II (France)
Dr. Betty SUNJIO GAILLARD
Diplomée de l'Universitéde Bordeaux II (France)
Dr. Clovis NZEUSSEU
Diplomé de la faculté de médecine et pharmacie de l'Université du Mali(MALI)
Dr. Anne SEUYAP PAYANG
Diplomée de l'Université de KINSHASA (Republique Dmocratique du Congo)
Dr. Aurélie NGO NDOH
Diplomée de l'Université Libre de Bruxelles (Belgique)

Nos Produits

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Sondages

Ce Site est ...
 

Choix du design

rolnictwo_15